Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
Pour un "tendron",qui avait su flatter,plus qu'un peu,ma vanité de vieux beau,j'ai failli me retrouver
pour de bon sur le carreau,après avoir connu l'enfer et la folie,du démon de midi,et j'ai dû payer
un prix inoui,pour recouvrer mes esprits et ma raison...
Elle m'avait "pêché" au bureau,et bien "accroché"; elle était à mon goût,et pour l'épater et me "l'attacher",
il était évident pour moi,de me comporter comme étant encore,dans "tous les coups"...
Appréciez le tableau:      Pour paraitre pas trop mal,je me donnais tant de mal,par divers maquillages,
trichant sur l'âge de mes artères,cachant les derniers cheveux désireux de se faire la malle,
et sans regarder à mes deniers,je fréquentais: les salons d'entretien,les plus en vue,où tout
le monde,à la ronde,avait l'air de s'ennuyer,en petite tenue,se faisant plutôt "plumer",que suer,
                                                                             les officines de régimes et de vitamines,les piscines,
pour la "trempête",en veillant à la bonne fixation de toute la moumoute sur la tête,sans oublier
                                                                              les allées du green,pas trop arrosé,mais bien exposé,
bien entendu,pour être aperçu,dans un vaillant et gentil footing,en jogging moulé,dernier cri;
au tennis,je savais toujours trouver le temps de me montrer,raquette en main,sur un court
et jouer un petit set,n'étant pas particulièrement doué,ni résistant,ou tout bonnement pour prodiguer
savamment un avis,rarement sollicité..
De jour en jour,je devenais fou,prêt à tout,pour rester "dans le coup",au point de rentrer chez moi
tous les soirs,hagard,brisé,épuisé,pour un accueil de sa part,froid,indifférent,ou absent,
à moins qu'elle n'eût peur de n'être pas à l'heure,pour un gala ou repas d'apparat,et de me lancer alors:
chéri,ne t'endors pas,tu as assez travaillé aujourd'hui,va te changer,on va manger dehors;
j'ai retenu avec des amis que tu adores....
Il y a un mois,à mon arrivée chez moi,je m'étais affalé lourdement dans le fauteuil,profondément endormi,
je n'avais rien entendu et pas réagi; à mon réveil,en pleine nuit,j'ai senti,collé à mon cou un mini pli
où était écrit ce qui suit: MERCI PAPA,TU AS ETE SYMPA ET TRES "MIMI",FAIS ATTENTION A TOI,
TU TE DEPENSES BEAUCOUP,PENSE UN PEU QUE TU ES VIEUX,ET PLUS DANS LE COUP!
Je suis actuellement en cure de sommeil,espérant recupérer mes repères,d'avant cette aventure;
D'elle je n'ai aucune nouvelle;je ne peux et ne veux exprimer de colère ni de rancune,et surtout pas
lui reprocher de m'avoir promis la lune; après tout,si j'ai tant ramé et galéré,en vérité
elle ne m'avait rien demandé,et jamais déclaré qu'elle m'aimait....
Partager cette page
Repost0